Nos services

Les pathologies du col de l’utérus et de la vulve

A la suite d’un frottis cervico-utérin - pratiqué tous les 3 ans entre 25 et 65 ans, votre médecin peut diagnostiquer des anomalies cellulaires qui nécessitent une prise en charge pour éviter le développement d’un cancer du col de l’utérus.

Ces modifications cellulaires sont liées à une infection par le papillomavirus (HPV) datant parfois de plusieurs années. Un test HPV peut vous être proposé en complément du frottis. Depuis une dizaine d’années un vaccin préventif de l’infection HPV est recommandé chez les filles entre 11 et 14 ans (2 injections) et jusqu’à 20 ans (3 injections).

Avant tout traitement, une colposcopie (observation du col utérin à l’aide d’une loupe après application de colorants) sera réalisée dans le service de gynécologie du CHRU de Brest. Durant cette colposcopie, un prélèvement complémentaire (biopsie) du col permettra d’affiner le diagnostic. Cet examen n’est pas douloureux.

Différents traitements des pathologies du col utérin existent : surveillance simple avec nouveau frottis, traitement par laser, ablation d’une petite partie du col (conisation) sans conséquence sur l’avenir obstétrical. Nous pratiquons ces interventions au sein du service de gynécologie du CHRU de Brest, le plus souvent sous anesthésie locale et sans hospitalisation. Rappelons qu’il est essentiel de pratiquer les frottis tous les 3 ans afin de diminuer le risque de développer ces lésions du col de l’utérus.

Vous pouvez présenter également des anomalies au niveau de la vulve qui pourraient nécessiter une prise en charge médicale (crème) ou chirurgicale (laser, ablation). N’hésitez pas à nous faire part de toute anomalie vous inquiétant ou responsable de gène ou douleur lors des rapports sexuels par exemple. Une consultation spécifique concernant les pathologies vulvaires peut vous être proposée.


Vous pouvez prendre RDV avec l’un des gynécologues du service au 02 98 22 34 43.